COACHING, GUIDE DE SURVIE QUAND VOUS GÉREZ VOUS-MÊMES VOS RÉSEAUX SOCIAUX – N°2: Avoir de la personnalité sur Instagram

Le guide N°1 « Instagram, le chouchou des créatifs », introduisait l’utilisation d’Instagram, pour les artistes et les créatifs, qui commencent ou veulent se réinventer sur ce réseau . Il présentait trois étapes: 1) se familiariser avec le réseau social en s’inspirant de comptes existants, 2) définir une ligne éditoriale et se tenir à un planning, 3) les formats et contenus.

Le guide N°2 « Avoir de la personnalité sur Instagram » s’adresse toujours aux artistes et aux créatifs, à comprendre au sens large. Il reprend le même découpage en trois parties et s’illustre de quelques visuels de référence.

Bonne lecture !

N°2: Avoir de la personnalité sur Instagram

1) Inspirez-vous des mentors 

Un InSTARgramer inspirant est Michel Gaubert. Celui-ci est sound designer des défilés de mode les plus prestigieux. Son activité sur son compte est prolifique, mais pas saturée. Il poste à un rythme régulier et quotidien. Les contenus sont issus de l’univers de la mode et de la pop culture. Cependant, il les détourne au gré de ses humeurs quotidiennes et cela de manière intuitive. Les images, les gifs ou les très courtes vidéos, sont systématiquement légendées. Les légendes renforcent l’humour des images déjà bien décalées, et en orientent l’interprétation. C’est ce qui rend ses contenus originaux et reconnaissables.

Capture d’écran 2017-04-05 à 15.17.36.png

Son compte a un grand nombre de followers (222K abonnés), son conseil alors devient très judicieux : « Certains stylistes utilisent Instagram comme une vitrine. Je l’utilise pour montrer un autre aspect de ma personnalité, de ma vision du monde. Je ne ressens pas l’urgence de poster des contenus qui seraient connectées à mon travail. J’apprécie ceux qui utilisent Instagram comme un outil d’expression individuelle, et qui sont libres. J’ai arrêté de suivre les gens qui sont seulement dans l’auto-promotion, ou ceux qui postent des photos de telles ou telles fêtes ou show… Ce n’est pas le but d’Instagram, je pense. »

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Une autre vision de l’utilisation pertinente d’Instagram vient de Myriam Ben Salah @myriambensalah – rédactrice en chef de Kaléidoscope Magazine et commissaire d’exposition au Palais de Tokyo à Paris.

Selon elle : « Je ne pense pas qu’Instagram soit la meilleure plateforme pour voir de l’art  (… elle préfère que le public vienne voir ses expositions…) mais je pense que c’est un moyen prodigieux pour plonger dans ce qui est derrière l’art. J’aime les profils d’artistes parce qu’ils donnent une approche « backstage » de leur pratique, dans une sorte de « being John Malkovich ».

 

Weijiang-1

L’artiste Ng Weijiang

 

Pour résumer : même si bien sûr ce réseau social vous donne de la visibilité, et vous apporte du temps d’attention de la part de vos Followers, ne l’utilisez pas stricto sensu comme de l’auto-promotion. Soyez plus malins, appropriez-vous le, c’est un autre média d’expression, soyez plus inventifs !

 

2) Deux pistes clés à retenir, pour définir votre ligne éditoriale

Entre les deux points de vue précédents, choisissez votre ligne éditoriale, elle en sera plus authentique et donc identifiable.

  • FREEMIND : votre compte Instagram est un outil de création par lui même. Appropriez- le vous. Faites en de l’art !
  • BEHINDTHESCENE révélez ce qu’il y a dans votre esprit, l’univers intérieur qui génère votre art, et la façon dont vous le matérialisez. En somme, illustrez la source de votre talent et de la qualité de vos œuvres.

 

3) Le « Behind the Scene » créatif est la mise en scène du Backstage

Les « Behind The Scene » sur les réseaux sociaux sont venus du monde de la mode, et avant cela des « making off » du cinéma. L’envers du décor est très recherché.

Dolce Gabbana, a fait un carton sur les réseaux sociaux, avec le shooting de sa prochaine campagne de publicité, sorti en teasing social de la campagne. L’attention portée au Behind The Scene rend de plus en plus flou la frontière entre la campagne et son Behind The Scene. Cette stratégie permet de faire durer un lancement, de réduire les coûts de productions des contenus sociaux, de les enrichir, et bien sûr de nourrir l’appétence de ses fans.

Capture d_écran 2017-04-11 à 11.51.07

 

Le Backstage est une mine d’or pour le monde de l’art. En effet, l’exposition « Le Palais des Monteurs » au Palais de Tokyo, rend hommage à ceux dont on ne parle jamais : Les monteurs d’expositions. De par leurs compétences de techniciens et d’artistes ils sont irremplaçables. Ils « fabriquent, assemblent et finalement font surgir dans les espaces du Palais de Tokyo les projets les plus audacieux conçus par les artistes ».

montage expo Sun Mi Kim.png

Ce que l’on cachait auparavant, se « divulgue » sur les réseaux sociaux. Profitez-en ! Et vos collectionneurs en sont friands, n’est-ce pas ?

L’artiste dans son atelier est aussi du Behind The Scene. La galerie Thaddeus Ropac l’a pris à son avantage et publie plus de Behind The Scene sur son compte Instagram que de photo des expositions qu’elle organise, alors que c’est son métier.

thaddeus ropac galery.png

Le Behind The Scene peut devenir du vrai story telling

À l’instar du compte de Jon One @Johnperello, qui ose poster une photo de lui alors qu’il s’accorde un temps de repos pendant l’installation d’une œuvre. Il fait une petite sieste discrète, allongé sur un bout de carton, photo que complète astucieusement la légende : « codes of the street, survival skills ».

Capture d’écran 2017-04-05 à 14.51.43.png

Ce poste presque anodin, et pourtant si direct, nous raconte une histoire. Son histoire ! D’où il vient. Street Artist devenu artiste engagé par les marques, et reconnu, exposant dans des lieux institutionnels. Il n’oublie pas les racines urbaines, illégales et précaires de son art, et cela avec de l’humour.

4) Le « Free Mind » créatif est votre « statement »

Instagram est un mur, virtuel certes, mais on l’appelle bien le « Wall ».

Des cavernes aux réseaux sociaux, les « murs » ont été les supports de la créativité humaine depuis le début. Plus récemment, ce sont les « writers » qui ont lancé dans les villes le « graffiti writing ». Ils marquaient leur territoire, en « tagant » leur nom ou leur pseudo, et leur créativité s’est développée grâce à des typographies de plus en plus travaillées et des messages percutants.

 

Le mur est l’un des meilleurs support pour afficher votre discours,  votre cri, votre déclaration, votre « Statement ». Affirmation de vous, de votre univers, de votre expression. Votre trace. Votre marque. Votre nom. Votre passage. Prenez possession du territoire virtuel. Vous êtes artistes, et votre communauté attend que vous preniez position, et de nos jours les occasions de manquent pas.

Vandalisez Insta.

Libérez-vous.

Fuck Your Wall

Capture d_écran 2017-04-05 à 14.50.54

 

 

#InStarGramers #FreeMind #BehindTheScene #Backstage #Créatifs #Authentique #Unique #Wall #Tag #StoryTelling #StreetArt #Art #Galery #Exposition #Exhibition #PalaisDeTokyo @DolceGabbana #JonOne #MichelGaubert @Johnperello @SunMiArt @michelgaubert #Atelier @orhganic #PersonnalBranding

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s